Première Célébration De La Journée Internationale Pour L’Elimination Totale Des Armes Nucléaires : Une Projection de Film Suivie De Débat Marque L’Evènement au Togo

Elimination Armes Nucléaires_4 KALBUSCHA l’instar des Centres d’Information à travers le monde et comme souhaité par le Secrétaire Général des Nations Unies, Monsieur Ban Ki Moon, le CINU Lomé s’est fortement impliqué dans l’organisation de la première célébration la Journée Internationale pour l’élimination totale des armes nucléaires. Fixée au 26 Septembre 2014, cette journée a été observée à Lomé vingt quatre heures plus tôt, soit le jeudi 25 Septembre. Elle a été organisée par le Centre régional des Nations Unies pour la paix et le désarmement en Afrique (UNREC) en collaboration avec l’Institut Goethe de Lomé, le Centre d’Information des Nations Unies (CINU) et des organisations non gouvernementales ainsi que les Associations Les Messagers de la Jarre de Paix (AMJP) et Visions SolidairesL’organisation de la couverture médiatique a été assurée par le CINU tout comme les prises de vues. Une projection de film documentaire suivie de débat a constitué le clou de la cérémonie qui s’est déroulée dans l’enceinte de l’Institut Goethe. Intitulé « L’HOLOCAUSTE NUCLEAIRE », le film rappelle la puissance destructrice des armes nucléaires capables d’anéantir l’humanité.
Dans son mot de bienvenue, le Directeur de l’Institut Goethe, Monsieur Edem Attiogbé a exprimé sa gratitude au Directeur de l’UNREC pour avoir choisi son Institut pour abriter cette cérémonie historique.
Après avoir exprimé sa joie d’organiser cette journée destinée à sensibiliser le public sur la menace posée à l’humanité par les armes nucléaires, le Directeur de l’UNREC, Monsieur Marco Kalbusch a lu à la centaine de participants le message circonstanciel du Secrétaire Général des Nations Unies, Monsieur Ban Ki Moon. Selon ce dernier : « La Journée Internationale n’est pas seulement l’occasion d’appeler à une limitation des armes nucléaires, de leur portée ou de leurs déploiements ou à l’atténuation de leur rôle dans les politiques de sécurité.                             Elimination Armes Nucléaires_1C’est aussi l’occasion pour la communauté mondiale de réfléchir aux nombreux avantages que présenterait le désarmement nucléaire, qu’il s’agisse de la sécurité ou de la préservation des ressources financières et scientifiques. C’est l’occasion d’imaginer les conséquences auxquelles on peut s’attendre si la doctrine, fragile et risquée de la dissuasion nucléaire, venait à échouer. »
L’intervention du Directeur de l’UNREC a été suivie de la prestation du conteur traditionnel Eklu Nathey Ablodévi qui a délivré un message au « nom des artistes du monde entier » appelant à l’élimination totale des armes nucléaires et à un engagement de tous à œuvrer dans ce sens.
Suite à la projection du film, le public a été convié à un débat animé par un panel de cinq personnes qui ont mis en exergue les différents aspects de l’utilisation des armes nucléaires allant des traumatismes et des séquelles sur la santé des victimes aux conséquences sur l’environnement et la nécessité de les éliminer complètement, afin de mobiliser la communauté internationale en vue de la réalisation de l’objectif commun qui est l’édification d’un monde exempt d’armes nucléaires. Le débat avec le public composé d’étudiants, d’universitaires, de diplomates, de représentants d’organisations de la Société Civile, etc a permis d’approfondir les différentes interventions du panel.
Elimination Armes Nucléaires_3La soirée de célébration de cette Journée Internationale pour l’élimination totale des armes nucléaires a été égayée par la troupe de ballets « AMLIMA » et ses échassiers.